Site

Elections/Election cantonales de Capesterre Belle-Eaux 2015

Election cantonales de Capesterre Belle-Eaux 2015

Déclaration des candidats de Combat Ouvrier de Capesterre-Belle-Eau
DIMANCHE 22 MARS A CAPESTERRE-BELLE-EAU :
VOTEZ JEAN MARIE NOMERTIN - MARIE ANNE GEORGES
RONY TILLE ET SYLVIANE DESBONNES

VOTEZ COMBAT OUVRIER FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS Travailleuses, travailleurs, en activité, au chômage ou à la retraite, électrices, électeurs des classes populaires Les électeurs des classes populaires pourraient se désintéresser de ces élections qui ne représentent aucun enjeu pour eux. Mais il serait dommage de laisser passer une occasion d'exprimer avec son bulletin de vote son écœurement de la politique du gouvernement et des grands patrons. Ces derniers prêchent aux plus pauvres la nécessité de faire toujours plus de sacrifices, pendant que les classes riches vivent dans le luxe et continuent à s'enrichir. Combat Ouvrier vous donne l'occasion de voter pour des travailleurs qui se battent contre l'exploitation. Dernièrement, nos camarades qui travaillent sur l'habitation Dormoy ont mené une grève importante à Bois Debout. Ils ont pu dénoncer et faire savoir à tous les conditions de travail harassantes qu'on leur impose. Et dans les autres plantations c'est encore pire qu'à la SA - Bois Debout ! Voilà donc une occasion supplémentaire pour tous les travailleurs de voter pour des travailleurs combatifs ! Des millions pour le patronat, des sacrifices pour les travailleurs ! Il ne faut pas compter sur les politiciens de droite et de gauche pour changer les choses. Parce qu’eux tous sont au service des patrons et des riches. Que ce soit Ramdini lié à Lurel ou Hollande, ou Claude-Maurice, candidat de la droite des Sarkozy et Michaux-Chevry. Quant à ceux qui se présentent pour le moment sans étiquette politique, aucun d'eux ne remet en cause le système capitaliste. De plus, tous se battent pour un poste et pas pour la population. Certains étaient hier avec Courtois, aujourd'hui avec Ramdini, d'autre hier, adjoint de Beaugendre et aujourd'hui contre lui, espérant miser mieux pour leur intérêt personnel. Depuis l'élection de Hollande, les cadeaux au patronat sont encore plus gros. Les grands patrons bénéficient d'exonérations de charges sociales et fiscales énormes. Les soi-disant socialistes ont créé pour les riches le CICE (Crédit Impôt – Compétitivité – Emploi). 40 milliards sont ainsi offerts aux patrons de l'hexagone et des départements d'Outremer. Les patrons de la banane sont passés maîtres dans l'art de quémander et de recevoir des millions de subventions. A tel point qu'ils regrettent même qu'il n'y ait pas assez de cyclones leur permettant de recevoir encore plus de subventions ! Pour les patrons de la banane, les subventions se chiffraient à 32,1 millions d'euros en 2013. Rejetez le Front National ! Marc Guille est un des hommes du patronat de la banane. Il est le candidat du Front National à Capesterre Belle-Eau. Ses chefs politiques sont les Le Pen, une famille de milliardaire. Le Front National est un parti dont certains dirigeants parlent de "l'inégalité des races" pour tenter de prouver que les Blancs sont supérieurs aux Arabes, aux Noirs, aux Indiens ! Voter pour ce monsieur ce serait comme aller cirer les bottes des Blancs après avoir reçu des coups de pied aux fesses ! Voter pour les candidates et les candidats de Combat Ouvrier c'est affirmer que : 1) Contre le chômage, il faut des mesures radicales ! Depuis plusieurs années, il y a eu des centaines de licenciements sur les plantations de banane et pourtant la production a augmenté. Cela signifie que la charge de travail de chaque travailleur a augmenté. Elle sera encore plus importante, puisque les planteurs déclarent qu'ils veulent augmenter la production sans embaucher ou en ayant de plus en plus recours aux CDD (contrat à durée déterminée). Or, il y a près de 70 000 chômeurs en Guadeloupe, plus de 23% de chômage. Il y a près de 4000 chômeurs à Capesterre -B-E avec 37% de chômage des 15 - 64 ans. Il faudrait donc interdire les licenciements et répartir le travail entre tous! Ce sont les seules solutions radicales pour, à la fois, créer des milliers d'emplois et alléger la charge de travail qui pèse sur les travailleurs. Trop de discours sur le chômage Il faut ces mesures d'urgence ! 2) Il est juste et nécessaire d'augmenter les salaires, les allocations, les pensions, les minima sociaux dont les niveaux d'aujourd'hui ne permettent pas de vivre décemment. 3) La dictature des capitalistes de la terre, de l'industrie, de la finance, de la grande distribution mène la société droit dans le mur. Les grandes entreprises et les banques doivent fonctionner dans la transparence en rendant publics tous leurs comptes et en se soumettant au contrôle des classes populaires. 4) Capesterre Belle-Eau doit devenir Capesterre Belle-Eau avec de l'eau ! Il est inadmissible qu'une commune aussi arrosée manque d'eau au robinet ! Il faudra se mobiliser par milliers dans les rues pour que cesse ce scandale et celui des factures exorbitantes, sinon cela continuera encore pendant des années ! Il faudra faire de même pour tous les autres problèmes qui nous préoccupent : quartiers insalubres, manque de matériels et d’enseignants dans les écoles etc. 5) Tous ceux qui souffrent des pesticides, Némacur, Témik, Képone et chlordécone : travailleurs agricoles, marins pêcheurs doivent être indemnisés par ceux qui sont responsables de la catastrophe : État et grands patrons békés ! 6),Tous ceux qui souffrent de la crise : salariés, petits commerçants, artisans, marins pêcheurs, retraités, personnes âgées, chômeurs, femmes, jeunes, handicapés, ont leur place de notre côté, dans un combat commun contre l'exploitation ! Le 22 mars, votez pour Jean-Marie Nomertin, Marie-Anne Georges, Rony Tillé et Sylviane Desbonnes ! Qu'on élise au Conseil départemental Pierre plutôt que Paul, ne change rien à rien pour les classes populaires. Mais, en revanche, votre vote peut contribuer à affirmer la présence et la permanence d'un courant politique qui considère que le système actuel, basé sur l'exploitation de la majorité au profit d'une minorité est un système injuste qui doit être changé de fond en comble. Exprimez votre révolte contre l'organisation sociale actuelle, affirmez votre conviction qu'il est nécessaire de mettre fin à la dictature de la classe capitaliste qui nous exploite et nous opprime! Ce n'est que par les luttes collectives puissantes que les exploités peuvent défendre leurs intérêts contre le grand patronat, les financiers et leurs serviteurs politiques de tous bords. Mais prendre conscience de nos intérêts de classe, l'exprimer par notre vote, et par là même, propager nos convictions dans notre camp, celui des travailleurs, est un premier pas dans cette direction. Jean-Marie Nomertin – Marie-Anne Georges, candidats présentés par Combat Ouvrier Combat Ouvrier : 0690 82 92 94 ou 0690 59 19 64. : http://www.combat-ouvrier.net. et redaction@combat-ouvrier.net ou Philippe Anaïs 1111 Rés. Matéliane, l'Aiguille, 97128 Goyave.